Sélectionner une page

La Seine au fil des ponts du 16ème

Combien y a-t-il de ponts dans le 16e ? Si Paris en compte 37, incluant le pont aval et le pont amont du périphérique, le 16e en a neuf. Trois époques marquent leur construction : le début du 19e siècle avec les premiers ponts de bois ou de pierres, les édifices métalliques des expositions universelles et les ponts en béton des années 1960. Envisager leurs courbes et leur histoire offre l’occasion d’une balade au fil de l’eau, vers l’aval des Hauts-de-Seine où elle court…

Publié le 11 mars 2023

« Le 16e est un long pays qui va de Billancourt à l’Arc de Triomphe, et qui a droit, entre le pont d’Issy et l’Alma, à un grand métrage de fleuve », écrit Léon-Paul Fargue dans Les Vingt Arrondissements de Paris, publié en 1951, soit quatre ans après sa mort. Ce long métrage qui plait au cinéma (cf. le pont de Bir-Hakeim dans Inception) déroule près de 5 km de quais, plus d’un tiers du parcours parisien de la Seine. Le piéton de Paris ajoute : « Le seizième est accroché par six ponts à la Seine ravissante et bleue, toujours en veine de sirènes et d’expositions ». Six ponts ? Il semble que Fargue ne compte pas les passerelles (Debilly) ni les ponts ferroviaires (Rouelle), puisqu’un seul pont a été construit depuis son époque (le pont aval du périphérique). Certains ouvrages ont changé d’aspect depuis (ponts de l’Alma et du Garigliano). Bref, sans même inclure la passerelle de l’Avre, extra muros, qui relie Saint-Cloud au bois de Boulogne, le 16e dispose de neuf arches sur le fleuve. S’il ne possède pas de ponts anciens comme, au cœur de Paris, le pont Neuf (1607) ou le pont Marie (1613), il a des ouvrages séduisants qui attirent l’œil des poètes ou des cinéastes, appelant l’amour (le pont Mirabeau) ou le drame (le pont de l’Alma). Suivez le cours du fleuve, de l’Alma au périphérique, vers le pays vallonné d’Issy et Meudon.

 

Partons du pont de l’Alma, à jamais marqué par l’accident de Lady Di. Cette large rambarde métallique sillonnée de voitures a été reconstruite entre 1970 et 1974. Quel contraste avec le pont de pierres édifié sous Napoléon III, et qui portait à ses piles quatre soldats sculptés de la guerre de Crimée : un grenadier, un chasseur, un artilleur et ce fameux zouave conservé sur une pile côté 16e. Il permet de mesurer le niveau de la Seine : gare aux intempéries, si le zouave a les pieds dans l’eau !

 

Un peu plus bas se déploie la fine passerelle Debilly, du nom d’un général du Premier Empire. Construite en 1900, à la même époque que le viaduc d’Austerlitz qui lui ressemble, sa courbe de métal repose sur des piles en maçonnerie. A ses extrémités se dressent des lampadaires surmontant des colonnes ouvragées en céramique.

 

Édifié entre 1808 et 1814, le pont d’Iéna est le plus ancien du 16e : il a été voulu par Napoléon qui lui a donné le nom d’une bataille victorieuse – mais il sera rebaptisé pont de l’École-Militaire lors de l’occupation prussienne en 1815. Reliant le Trocadéro et la Tour Eiffel, il est agrandi pour la circulation des visiteurs de l’Exposition universelle de 1900. Il porte sur ses piles des aigles impériaux et aux extrémités quatre sculptures de Bartholdi, l’auteur de la statue de la Liberté, représentant des cavaliers gaulois, romain, arabe et grec.

 

Si le pont de Bir-Hakeim porte le nom d’une bataille, on peut préférer son appellation de viaduc de Passy. Source d’inspiration inépuisable pour le cinéma, avec son côté rétro-futuriste encore accentué par les échafaudages, il est doté d’un double tablier métallique laissant passer le métro au-dessus des piétons et des voitures. Une première passerelle avait été construite pour l’Exposition universelle de 1878, et c’est à la suite d’un concours qu’il a été reconstruit en 1905.

 

Ensuite apparaît le pont Rouelle, passerelle ferroviaire souvent inaperçue qui franchit l’île aux cygnes. Son pittoresque associe un style Eiffel à un côté champêtre. Dans sa portion rive droite, il ressemble à la passerelle Debilly, avec son arc de métal. Construit en 1901 pour acheminer par le train les visiteurs de l’Exposition universelle, il transporte des marchandises jusqu’en 1937. Laissé longtemps à l’abandon, le pont a été réhabilité en 1988 pour le passage du RER C.

 

Si le pont de Grenelle date de 1968, un premier pont en bois y avait été construit en 1827, suivi en 1875 par un autre en fonte. Aujourd’hui, il ressemble au pont du Garigliano et au pont d’Iéna, avec son tablier en métal vert. Vu d’en dessous, il semble une autoroute inversée dont les rainures se prolongent jusqu’à la rotonde de Radio France. Au mitan du pont, la proue de l’île aux cygnes supporte la petite statue de la Liberté de Bartholdi, réplique de celle de New-York.

 

Voici, enfin, ce pont Mirabeau chanté par Apollinaire, dont les premiers vers ont été retranscrits sur une plaque en cuivre :

« Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine »

Il ressemble à un serpent métallique étendu au ras de l’eau, dont les miroitements jaune-turquoise dénotent avec le gris environnant. Ses piles en forme de bateaux sont ornées de quatre statues allégoriques représentant la Ville de Paris, la Navigation, l’Abondance et le Commerce. Son charme est encore rehaussé par la gare de Javel, construite par Juste Lisch en forme de pagode.

 

Le pont du Garigliano porte le nom, une fois encore, d’une bataille. A la place de ce pont métallique se tenait, entre établi entre 1865 et 1959, le viaduc du Point-du-Jour, avec un double tablier supportant le train de la Petite Ceinture arrivant à la gare du Point du Jour. Appelé aussi le viaduc d’Auteuil, qui faisait écho à celui de Passy (le pont Bir-Hakeim), c’est un ouvrage fascinant, digne des utopies les plus futuristes les plus réussies de la fin du 19e siècle. Lorsqu’on regarde vers l’aval, on a une vue pittoresque sur les collines verdoyantes d’Issy et Meudon, après Boulogne et l’Île Seguin.

 

Avec ses 312,5 mètres de long, le pont aval du périphérique, inauguré en 1968, est le plus long de Paris. Passez sous son tablier massif, sans y demeurer trop longtemps, entre deux piles de béton strié. Il ne reste plus beaucoup de pas à faire pour voguer vers la verdure promise par Issy, Boulogne, Meudon… D’autres ponts encore, vers d’autres ports.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Carmel de Saint-Denis, un musée de mots à explorer

Le Carmel de Saint-Denis, un musée de mots à explorer

Prévert, paroles de Paris

Prévert, paroles de Paris

Balzac, analyste et piéton de Paris

Balzac, analyste et piéton de Paris

Michel & Michèle Chaillou, explorateurs d’un Paris disparu

Michel & Michèle Chaillou, explorateurs d’un Paris disparu

Le Paris médiéval de la Tour Jean-sans-Peur

Le Paris médiéval de la Tour Jean-sans-Peur

Les portes de Paris, fantômes des fortifs

Les portes de Paris, fantômes des fortifs

De Saint-Denis à la Chapelle : la géographie parisienne de Paul Éluard

De Saint-Denis à la Chapelle : la géographie parisienne de Paul Éluard

Montmartre, le surréalisme et les femmes

Montmartre, le surréalisme et les femmes

La Seine au fil des neuf ponts du 16e

La Seine au fil des neuf ponts du 16e

Poème : Le Cabaret des faubourgs de barrière

Poème : Le Cabaret des faubourgs de barrière

Voyage au pays des « Illustres » du 7e  arrondissement

Voyage au pays des « Illustres » du 7e arrondissement

Perec, Paris : l’usage de la ville

Perec, Paris : l’usage de la ville

Jean Rolin, profession arpenteur

Jean Rolin, profession arpenteur

Revivez un parcours surréaliste au cœur de Paris

Revivez un parcours surréaliste au cœur de Paris

Une scène de poésie estivale sur la place Louis-Aragon

Une scène de poésie estivale sur la place Louis-Aragon

La géographie parisienne de Jacques Tardi

La géographie parisienne de Jacques Tardi

Le siècle des Lumières dans le 6e

Le siècle des Lumières dans le 6e

Enquête poétique sur les pas d’André Breton à Pantin

Enquête poétique sur les pas d’André Breton à Pantin

A la découverte de l’atelier de Man Ray rue Férou

A la découverte de l’atelier de Man Ray rue Férou

Une odyssée aérienne dans le 15e arrondissement

Une odyssée aérienne dans le 15e arrondissement

L’avenue Gallieni, une « zone » en mutation à la frontière de Paris

L’avenue Gallieni, une « zone » en mutation à la frontière de Paris

Le Dilettante, de la Butte-aux-Cailles à l’Odéon

Le Dilettante, de la Butte-aux-Cailles à l’Odéon

Passé et avenir du boulevard périphérique

Passé et avenir du boulevard périphérique

Balade poétique sur la Montagne Sainte-Geneviève

Balade poétique sur la Montagne Sainte-Geneviève

Le Tumulte de Paris, un essai d’Éric Hazan

Le Tumulte de Paris, un essai d’Éric Hazan

Parcours poétique et artistique au fil de l’Ourcq

Parcours poétique et artistique au fil de l’Ourcq

Exposition : L’invention du surréalisme à la BNF

Exposition : L’invention du surréalisme à la BNF

Blaise Arnold et Nicolas Pierre, artisans des faubourgs

Blaise Arnold et Nicolas Pierre, artisans des faubourgs

Sur les traces de Balzac au cœur de Paris

Sur les traces de Balzac au cœur de Paris

Pierre Ménard : « Chaque pas en ville est une écriture »

Pierre Ménard : « Chaque pas en ville est une écriture »

L’histoire de la Petite Russie du 15e arrondissement

L’histoire de la Petite Russie du 15e arrondissement

Le Paris surréaliste : entretien avec Henri Béhar

Le Paris surréaliste : entretien avec Henri Béhar

Les musiques africaines à la Goutte d’Or

Les musiques africaines à la Goutte d’Or

Le terrain de Stalingrad, lieu mythique de l’histoire hip-hop

Le terrain de Stalingrad, lieu mythique de l’histoire hip-hop

A la crypte archéologique, Notre-Dame vue par Hugo et Viollet-le-Duc

A la crypte archéologique, Notre-Dame vue par Hugo et Viollet-le-Duc

Balade-Poème surréaliste aux Buttes-Chaumont

Balade-Poème surréaliste aux Buttes-Chaumont

Le Ménilmontant de Gérard Mordillat

Le Ménilmontant de Gérard Mordillat

Rencontre avec Marguerite Stern, initiatrice des collages anti-féminicides

Rencontre avec Marguerite Stern, initiatrice des collages anti-féminicides

Le mystérieux masque de l’inconnue de la Seine

Le mystérieux masque de l’inconnue de la Seine

Paris aux cent visages, un livre de Jean-Louis Bory

Paris aux cent visages, un livre de Jean-Louis Bory

Parcours street art à Montmartre avec Codex Urbanus

Parcours street art à Montmartre avec Codex Urbanus

Rencontre avec Zloty, le premier street artiste au monde

Rencontre avec Zloty, le premier street artiste au monde

La renaissance du Chat noir, journal et cabaret mythique de Montmartre

La renaissance du Chat noir, journal et cabaret mythique de Montmartre

Les Brigades Vertes, entre le Sahel et Clichy-la-Garenne

Les Brigades Vertes, entre le Sahel et Clichy-la-Garenne

Interview de Jef Aérosol pour son autoportrait Chuuuttt à Beaubourg

Interview de Jef Aérosol pour son autoportrait Chuuuttt à Beaubourg

Rencontre avec Seth Globepainter, pour une œuvre hommage à Zoo Project

Rencontre avec Seth Globepainter, pour une œuvre hommage à Zoo Project

A la découverte du Sentier Nature du 16e arrondissement

A la découverte du Sentier Nature du 16e arrondissement

Les Frigos, une histoire de l’art et de l’urbanisme à Paris

Les Frigos, une histoire de l’art et de l’urbanisme à Paris

Tentative de description d’une balade situationniste

Tentative de description d’une balade situationniste

Le Pavillon de l’Arsenal imagine l’urbanisme agricole du futur

Le Pavillon de l’Arsenal imagine l’urbanisme agricole du futur

La rénovation du musée de Cluny

La rénovation du musée de Cluny

La métamorphose du nord-est de Paris, entre projets urbains et friches transitoires

La métamorphose du nord-est de Paris, entre projets urbains et friches transitoires

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

Ces anciennes gares du 18e reconverties en bars branchés

Ces anciennes gares du 18e reconverties en bars branchés

La grande randonnée du Parc des Hauteurs

La grande randonnée du Parc des Hauteurs

Rencontre avec le Président de la République de Montmartre

Rencontre avec le Président de la République de Montmartre

Le festival Monuments en mouvement fait vibrer le château de Vincennes

Le festival Monuments en mouvement fait vibrer le château de Vincennes

Interview de l’artiste urbain VHILS exposé cet été à Paris

Interview de l’artiste urbain VHILS exposé cet été à Paris

Qu’est-ce que la psychanalyse urbaine ?

Qu’est-ce que la psychanalyse urbaine ?

L’ancienne gare de Vaugirard-Ceinture

L’ancienne gare de Vaugirard-Ceinture

La fresque de Philippe Hérard rue des Couronnes

La fresque de Philippe Hérard rue des Couronnes

Un objet flottant non identifié sur le canal à Pantin

Un objet flottant non identifié sur le canal à Pantin

Le Belleville de Pilote le Hot ou la culture rapide

Le Belleville de Pilote le Hot ou la culture rapide

Le Gibet de Montfaucon, une mémoire de l’horreur au cœur de Paris

Le Gibet de Montfaucon, une mémoire de l’horreur au cœur de Paris

Sylvanie de Lutèce dévoile les mystères de Paris

Sylvanie de Lutèce dévoile les mystères de Paris

Rencontre avec le conservateur des Beaux Arts de Paris

Rencontre avec le conservateur des Beaux Arts de Paris

Le 6e arrondissement de Philippe Tesson

Le 6e arrondissement de Philippe Tesson

Quel est le point le plus haut de Paris : Montmartre ou Télégraphe ?

Quel est le point le plus haut de Paris : Montmartre ou Télégraphe ?

Le Bal de la rue Blomet renaît de ses cendres

Le Bal de la rue Blomet renaît de ses cendres

L’atelier du 54 rue du Château

L’atelier du 54 rue du Château

Une photo pittoresque : la gare de tram des Coteaux

Une photo pittoresque : la gare de tram des Coteaux

Une photo insolite : une nouvelle place handicapé

Une photo insolite : une nouvelle place handicapé

Jean-Louis Celati, le vrai titi parigot

Jean-Louis Celati, le vrai titi parigot

Pin It on Pinterest