Sélectionner une page

Une statue de la Liberté en évolution

Installée en 1889 sur l’île aux cygnes, la réplique de la statue de Bartholdi a été retournée en 1937 et déplacée pour construire le nouveau pont de Grenelle en 1968.

Parfois, il arrive qu’on s’échine en vain à retrouver une identité de point de vue qui n’existe pas. Et pour cause, la topographie de l’urbanisme parisien évolue, ce qui constitue sans doute la raison d’être de cette rubrique. En prenant aujourd’hui une photo de la statue de la Liberté posée sur l’île aux cygnes depuis la rive gauche, on peine à retrouver une perspective identique à celle des années 1910, car l’écart s’est agrandi entre la statue et l’immeuble situé rive droite, en retrait de l’actuelle voie Georges Pompidou, repère commun à nos deux vues. En plus d’avoir pivoté sur son centre, la statue a été déplacée en 1968 de quelques mètres en aval de la Seine, à l’occasion de la réfection du pont.

Bien que la première photo ne le montre pas, la statue était jadis posée sur une demi-lune accolée au pont lui-même. Lorsque celui-ci fut agrandi, on installa le socle de la statue sur l’île prolongée vers le sud. Autre différence notable, la disparition en 1919 de la gare de Grenelle réalisée par Juste Lisch, qui fut réunie à celle de Javel, autrefois nommée gare du Pont Mirabeau, en raison de leur proximité. « Les bâtiments voyageurs (…) comportaient un bâtiment en forme de pagode chinoise au niveau de la rue et situé à cheval sur les voies ferrées. », rapporte Michel Willard dans un article sur « Les 15 gares de chemin de fer du 15e arrondissement »*.

Un mot, enfin, sur cette réplique de la statue de la Liberté bien connue des Parisiens. Trois fois plus petite que celle de New York, elle fut installée comme sa grande sœur sur une île en 1889, dans le cadre de l’Exposition universelle et à l’occasion du centenaire de la Révolution. C’est la version en bronze d’un modèle en plâtre réalisé pour concevoir le monument. Installée à l’origine face à la Tour Eiffel et à l’Élysée, elle tournait le dos aux États-Unis, ce qui fut corrigé lors de l’Exposition internationale de 1937.

Paris compte deux autres répliques de la statue : l’une offerte par Bartholdi, installée au Jardin du Luxembourg, l’autre léguée par sa veuve au musée des arts et métiers.

* Bulletin de la SHA15 n°53

3 Commentaires

  1. pierrick auffray

    c’est trés bien construit,c’es meme formidable

    Réponse
  2. Jacques Deval

    Julien bonjiur
    C’est toujours un plaisir d’apprendre avec précision en te lisant,
    Prends bien soin de toi, Jacques

    Réponse
    • Julien Barret

      Merci pour ton commentaire, bonne journée Jacques !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Grand Cinéma Saint-Paul

Le Grand Cinéma Saint-Paul

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Montparnasse : de la gare au centre commercial

Montparnasse : de la gare au centre commercial

Le marché aux fleurs de la Cité

Le marché aux fleurs de la Cité

La libellule d’Hector Guimard porte Dauphine

La libellule d’Hector Guimard porte Dauphine

Le square du Vert-Galant

Le square du Vert-Galant

De l’hôpital Boucicaut à l’écoquartier

De l’hôpital Boucicaut à l’écoquartier

Le Pont de Sully, changeant et éternel

Le Pont de Sully, changeant et éternel

L’église Saint-Pierre-de-Chaillot

L’église Saint-Pierre-de-Chaillot

La rue Saint-Antoine résiste au temps

La rue Saint-Antoine résiste au temps

Une statue de la Liberté en évolution

Une statue de la Liberté en évolution

Le passage du Grand Cerf, abandonné puis rénové

Le passage du Grand Cerf, abandonné puis rénové

La porte de Saint-Cloud, du pavillon d’octroi aux fontaines de la Seine

La porte de Saint-Cloud, du pavillon d’octroi aux fontaines de la Seine

De l’usine électrique au Grand Pavois

De l’usine électrique au Grand Pavois

La Samaritaine, 150 ans d’histoire

La Samaritaine, 150 ans d’histoire

L’avenue Kléber, sa parfumerie, son kiosque et son tabac

L’avenue Kléber, sa parfumerie, son kiosque et son tabac

De la caserne à la ZAC Dupleix

De la caserne à la ZAC Dupleix

Le boulevard du Temple, du cireur aux skateurs

Le boulevard du Temple, du cireur aux skateurs

Sous les piliers du viaduc de Passy

Sous les piliers du viaduc de Passy

Une rue de Longchamp moins animée qu’en 1910

Une rue de Longchamp moins animée qu’en 1910

L’avenue de Breteuil, 114 ans plus tard

L’avenue de Breteuil, 114 ans plus tard

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

Le bois de Boulogne, 120 ans après

Le bois de Boulogne, 120 ans après

Du village de Grenelle au quartier Beaugrenelle

Du village de Grenelle au quartier Beaugrenelle

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

De l’Hôtel du chemin de fer au Monop’

De l’Hôtel du chemin de fer au Monop’

De l’Ecole commerciale de la rue Armand Moisant à Novancia

De l’Ecole commerciale de la rue Armand Moisant à Novancia

De l’ancien théâtre de Grenelle au HBM art déco

De l’ancien théâtre de Grenelle au HBM art déco

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

La place de Passy traverse le temps

La place de Passy traverse le temps

L’étonnante perspective de la rue Fresnel

L’étonnante perspective de la rue Fresnel

Voyage bucolique au fil de la rue Berton

Voyage bucolique au fil de la rue Berton

Des abattoirs au parc Georges Brassens

Des abattoirs au parc Georges Brassens

Pin It on Pinterest