Sélectionner une page

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

Au 17 rue de la Croix-Nivert, un immeuble des années 70 a remplacé la façade pittoresque des Variétés-Parisiennes. Un lieu jadis dévolu au music hall, qui devint théâtre puis cinéma. 

Au commencement de la rue de la Croix-Nivert, à quelques dizaines de mètres du métro aérien, face une boite de nuit désaffectée, difficile d’imaginer qu’à la place d’un vaste immeuble se tenait jadis une salle de spectacles. Les Variétés-Parisiennes, dont l’appellation renvoie à son activité de music hall et de café-concerts, sont alors contemporaines des Variétés Rochechouart dans le 9e, ou plus près de là, des Variétés Saint-Charles.

Peu de sources relatent cette histoire. Heureusement, le site Ciné-Façades, qui collecte photos et renseignements sur les cinémas parisiens disparus, se souvient de ce lieu qui fut aussi un cinéma.

La salle des Variétés-Parisiennes a été bâtie en 1905, comme en témoigne la date inscrite à son fronton, à la place d’un grand bal-restaurant, le Salon de la Victoire. C’est un petit édifice à la façade fantaisiste, dont le premier et seul étage comporte trois fenêtres donnant sur la rue. Comme indiqué sur l’enseigne, on y découvre des concerts, des attractions et du cinéma puisqu’un cinématographe y est installé en novembre 1907.

Néanmoins, jusqu’en 1928, le lieu est dédié au music-hall, avant de se consacrer au théâtre. La photo, assez grossièrement colorisée, date probablement d’après 1907 et d’avant 1928. C’est en 1934 que le cinéma occupe définitivement les lieux. La salle de 733 places fait face à une scène de huit mètres sur cinq. En 1969, les Variétés-Parisiennes ferment leurs portes, avant d’être démolies et remplacées par l’immeuble actuel. Son rez-de-chaussée est partagé entre supermarché et une pharmacie dont le signe lumineux est posé un peu en deçà de la précédente enseigne « Concert ».

Typique des années 70, cet immeuble de sept étages offre des balcons à tous ses occupants, à l’exception de ceux du premier. Il est construit un peu en retrait de son voisin, un édifice post-haussmannien dont on reconnaît sur les deux photos la façade en pierres de taille crénelées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest