Sélectionner une page

La place de Passy traverse le temps

Sur la place de Passy, les autobus de la RATP ont remplacé les omnibus à chevaux, mais la station n’a pas bougé d’un pouce.

Entre 1836 à 1867, avant l’annexion de la commune de Passy à Paris, cette place était celle de la mairie de Passy. Issu de Passicium (ou Paciacum), Passy désignait une villa gallo-romaine qui a donné son nom au village. Dès 1824, des cabriolets tractés par des chevaux partent de là en direction du Palais Royal : ceux de la compagnie les Accélérées pour 75 centimes, et ceux la compagnie des Omnibus, concurrente, pour 25 centimes. En 1829, le maire de Passy accorde aux Accélérées d’assurer seule le trajet, pour 35 centimes, ce qui entraîne la faillite de la compagnie des Omnibus – et le suicide de son actionnaire principal, Stanislas Baudry, en 1830.

Au premier plan de la carte postale prise aux environs de 1900, on distingue un omnibus à chevaux de la ligne AB, Passy – Bourse. Ces omnibus à impériale tractés par deux chevaux (bien qu’on n’en distingue qu’un seul) et offrant 30 places assises furent mis en place en 1889 par la Compagnie Générale des Omnibus (CGO). Sur la vue actuelle, un groupe de gens attend le bus 32, qui relie la porte d’Auteuil à la gare de l’est, en passant par Saint-Lazare. Si les lignes de la RATP reprennent souvent le tracé d’anciennes lignes hippomobiles, le trajet est ici un peu différent.

Au numéro 67 de la rue de Passy, la vénérable pâtisserie Coquelin a laissé place à une boutique Nespresso. La mairie de la commune de Passy occupait ce bâtiment néoclassique, avec colonnes et fronton surmontant les fenêtres du premier étage. Sur l’arrête du bâtiment actuel, on distingue trois mosaïques superposées du célèbre artiste Space Invader. En face, la pharmacie a disparu, remplacée par la boutique de prêt-à-porter COS. Malgré l’éclosion de ces enseignes parfois sibyllines, la place demeure le cœur battant du quartier de Passy, avec son marché couvert et sa rue piétonne.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Grand Cinéma Saint-Paul

Le Grand Cinéma Saint-Paul

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Montparnasse : de la gare au centre commercial

Montparnasse : de la gare au centre commercial

Le marché aux fleurs de la Cité

Le marché aux fleurs de la Cité

La libellule d’Hector Guimard porte Dauphine

La libellule d’Hector Guimard porte Dauphine

Le square du Vert-Galant

Le square du Vert-Galant

De l’hôpital Boucicaut à l’écoquartier

De l’hôpital Boucicaut à l’écoquartier

Le Pont de Sully, changeant et éternel

Le Pont de Sully, changeant et éternel

L’église Saint-Pierre-de-Chaillot

L’église Saint-Pierre-de-Chaillot

La rue Saint-Antoine résiste au temps

La rue Saint-Antoine résiste au temps

Une statue de la Liberté en évolution

Une statue de la Liberté en évolution

Le passage du Grand Cerf, abandonné puis rénové

Le passage du Grand Cerf, abandonné puis rénové

La porte de Saint-Cloud, du pavillon d’octroi aux fontaines de la Seine

La porte de Saint-Cloud, du pavillon d’octroi aux fontaines de la Seine

De l’usine électrique au Grand Pavois

De l’usine électrique au Grand Pavois

La Samaritaine, 150 ans d’histoire

La Samaritaine, 150 ans d’histoire

L’avenue Kléber, sa parfumerie, son kiosque et son tabac

L’avenue Kléber, sa parfumerie, son kiosque et son tabac

De la caserne à la ZAC Dupleix

De la caserne à la ZAC Dupleix

Le boulevard du Temple, du cireur aux skateurs

Le boulevard du Temple, du cireur aux skateurs

Sous les piliers du viaduc de Passy

Sous les piliers du viaduc de Passy

Une rue de Longchamp moins animée qu’en 1910

Une rue de Longchamp moins animée qu’en 1910

L’avenue de Breteuil, 114 ans plus tard

L’avenue de Breteuil, 114 ans plus tard

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

Le bois de Boulogne, 120 ans après

Le bois de Boulogne, 120 ans après

Du village de Grenelle au quartier Beaugrenelle

Du village de Grenelle au quartier Beaugrenelle

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

De l’Hôtel du chemin de fer au Monop’

De l’Hôtel du chemin de fer au Monop’

De l’Ecole commerciale de la rue Armand Moisant à Novancia

De l’Ecole commerciale de la rue Armand Moisant à Novancia

De l’ancien théâtre de Grenelle au HBM art déco

De l’ancien théâtre de Grenelle au HBM art déco

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

La place de Passy traverse le temps

La place de Passy traverse le temps

L’étonnante perspective de la rue Fresnel

L’étonnante perspective de la rue Fresnel

Voyage bucolique au fil de la rue Berton

Voyage bucolique au fil de la rue Berton

Des abattoirs au parc Georges Brassens

Des abattoirs au parc Georges Brassens

Pin It on Pinterest