Sélectionner une page

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

Ancêtre du CNED et des cours par correspondance, l’Ecole Universelle est fondée en 1907 boulevard Exelmans, dans un immeuble qui préfigure la mode actuelle des open space.

En empruntant le boulevard Exelmans depuis la rue Michel Ange vers la Seine, on découvre sur la droite, aux numéros 59, 61 et 63, une grande barre d’immeuble aux balcons et terrasses géométriques. Avant son édification en 1977 se tenait ici un domaine où Frédéric Ozil établit en 1907 son École Universelle, l’ancêtre du CNED et des cours par correspondance. Passé le porche, on découvre un jardin en longueur cachant un autre immeuble qui fut inauguré en grande pompe par le Ministre de l’Éducation en 1923, puis rénové dans les années 60. L’édifice abrite aujourd’hui une pépinière d’entreprises sous la marque Perigord d’Olivia Allard, arrière-petite-fille du fondateur de l’École Universelle. Sa grand-mère Marguerite a habité l’immeuble toute sa vie tandis que son oncle est né dans les caves pendant les derniers bombardements allemands de 1944 sur Boulogne.

À l’origine, il y avait trois hôtels particuliers dans ce jardin. Frédéric Ozil achète le terrain en 1907 et remplace l’édifice du fond pour faire bâtir un nouveau bâtiment offrant cinq plateaux lumineux de 1000 mètres carrés de plain pied, sorte d’open space avant l’heure. Dans le jardin arboré dont les feuillages coupent les perspectives, impossible de retrouver la vue ancienne, il faut se coller au bâtiment pour trouver un angle comparable.

Frédéric Ozil, ancien chef de poste de Périgueux, n’a pas inventé l’enseignement à distance, apparu en 1830 avec le développement de l’imprimerie et à la généralisation des services postaux. Mais il l’a amplifié durant plus de 60 ans, en prenant en charge la scolarité de 100 000 élèves dans plus de 20 pays, encadrés par 1000 professeurs et 350 employés. Le nombre de copies à acheminer était si considérable qu’un bureau de Poste dédié fut installé dans le bâtiment du 63 boulevard Exelmans. Aujourd’hui, c’est devenu une salle de sports.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’ancienne coutellerie de la rue Léopold-Bellan

L’ancienne coutellerie de la rue Léopold-Bellan

Au Rocher de Cancale

Au Rocher de Cancale

De la place Royale à la place des Vosges

De la place Royale à la place des Vosges

Le Grand Cinéma Saint-Paul

Le Grand Cinéma Saint-Paul

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Montparnasse : de la gare au centre commercial

Montparnasse : de la gare au centre commercial

Le marché aux fleurs de la Cité

Le marché aux fleurs de la Cité

La libellule d’Hector Guimard porte Dauphine

La libellule d’Hector Guimard porte Dauphine

Le square du Vert-Galant

Le square du Vert-Galant

De l’hôpital Boucicaut à l’écoquartier

De l’hôpital Boucicaut à l’écoquartier

Le Pont de Sully, changeant et éternel

Le Pont de Sully, changeant et éternel

L’église Saint-Pierre-de-Chaillot

L’église Saint-Pierre-de-Chaillot

La rue Saint-Antoine résiste au temps

La rue Saint-Antoine résiste au temps

Une statue de la Liberté en évolution

Une statue de la Liberté en évolution

Le passage du Grand Cerf, abandonné puis rénové

Le passage du Grand Cerf, abandonné puis rénové

La porte de Saint-Cloud, du pavillon d’octroi aux fontaines de la Seine

La porte de Saint-Cloud, du pavillon d’octroi aux fontaines de la Seine

De l’usine électrique au Grand Pavois

De l’usine électrique au Grand Pavois

La Samaritaine, 150 ans d’histoire

La Samaritaine, 150 ans d’histoire

L’avenue Kléber, sa parfumerie, son kiosque et son tabac

L’avenue Kléber, sa parfumerie, son kiosque et son tabac

De la caserne à la ZAC Dupleix

De la caserne à la ZAC Dupleix

Le boulevard du Temple, du cireur aux skateurs

Le boulevard du Temple, du cireur aux skateurs

Sous les piliers du viaduc de Passy

Sous les piliers du viaduc de Passy

Une rue de Longchamp moins animée qu’en 1910

Une rue de Longchamp moins animée qu’en 1910

L’avenue de Breteuil, 114 ans plus tard

L’avenue de Breteuil, 114 ans plus tard

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

Le bois de Boulogne, 120 ans après

Le bois de Boulogne, 120 ans après

Du village de Grenelle au quartier Beaugrenelle

Du village de Grenelle au quartier Beaugrenelle

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

De l’Hôtel du chemin de fer au Monop’

De l’Hôtel du chemin de fer au Monop’

De l’Ecole commerciale de la rue Armand Moisant à Novancia

De l’Ecole commerciale de la rue Armand Moisant à Novancia

De l’ancien théâtre de Grenelle au HBM art déco

De l’ancien théâtre de Grenelle au HBM art déco

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

La place de Passy traverse le temps

La place de Passy traverse le temps

L’étonnante perspective de la rue Fresnel

L’étonnante perspective de la rue Fresnel

Voyage bucolique au fil de la rue Berton

Voyage bucolique au fil de la rue Berton

Des abattoirs au parc Georges Brassens

Des abattoirs au parc Georges Brassens

Pin It on Pinterest