Sélectionner une page

Balade-poème surréaliste aux Buttes-Chaumont

 

Le 16 juillet dernier, j’ai proposé un parcours crépusculaire aux Buttes-Chaumont sur les pas d’Aragon dans ‘Le Paysan de Paris’, en compagnie de 14 participants. A l’issue de la balade, chacun a écrit quelques vers, produit au moins une image ‘surréaliste’ et j’ai assemblé les contributions au sein de ce poème collectif.

Poème publié le 22 août 2020

La fleur hésite à embrasser la pierre

Sous un ciel tacheté de gouttière

Et traversé d’oiseaux tragiques

La terre est grosse, la terre est ambiguë

Comme un cœur peint sur un tronc d’arbre

À la bombe noire

Le parc pelé appelle et se souvient

D’un homme en costume qui marchait chaque matin,

Au ralenti,

Autour du lac,

C’était à la fin des années 80

*

La fleur résiste à embrasser la pierre

Sous un ciel gorgé de serpillière

Le parc d’ombre, un tronc, un cœur

Estuaire estropié

Traversé par le soleil à tête de lion rugissant

Au-dessus des colonnes

La fleur hésite à embrasser la pierre

Rose des Vents marine rue de Crimée

Et la pluie lave ce volcan

Bienvenue en ville

Ami visiteur

Ouvre tes yeux, ouvre ton cœur

Suis-nous dans le brouillard où nous miraculons

Au-dessus des colonnes, feuilles d’acanthe

Coupées à ras de bol

*

Vois

Ces grappes de gens sur la pelouse

Formant pelage de troupeaux

Bienvenue en ville

Pelage de pelouse, ô, herbe tachée d’humains

Qui applaudissent,

Ou tapotent

Cris de singes éparpillés

La fumée fait parler les hommes

Le son des feuilles caresse le vent

La fleur hésite à embrasser la pierre

Soudain on entend

Un cri aigu

Oursin au fond du lac

*

Et le banc parle :

Si je pouvais prendre mes jambes à mon cou

Je suis fatigué, j’aimerais dormir, rêver

J’aimerais être à leur place, me reposer     

Les plus pressés ne me voient pas  

Je n’ai pas la notion du temps

J’ai mal au dos, je me fais vieux

A quatre pattes et par tous les temps

Mes os craquent, ma peau s’effrite

Mon ami vient tous les matins

C’est le plus petit et le plus léger, parfois il chante

Moi je vais finir à la décharge

Bienvenue en ville

Sous le ciel aigre comme laine d’acier,

Eponge de crachats

La balustrade regarde, mille-feuille

Une valse de dénivelés

Et soudain, pluie d’immeuble météorites

Un bombardement de béton

Bienvenue en ville

*

Oui, Bienvenue en ville

Visitez notre skatepark romantique sans skate ni romantisme,

Il m’aurait fallu une bière avant d’écrire

Visitez notre skatepark sans skate

Bienvenue au parc

*

Confettis du soir qui s’effiloche en graffitis

L’ami gronde et, l’air las, frissonne

Dans l’air qui vrombit, lave et salit

Le soir prépare cette nuit apaisante où

La fleur hésite à embrasser la pierre

Tu peux aller te faire enculer s’il te plaît ?

C’est le cri fruste du rocher

On l’entend murmurer

Je suis une porte qui claque

Et délier ces mots

It is so 19h CENTURY

Pour qui sont ces trucs d’un autre âge ?

Et le cercle vert et dru des arbres du parc

Se referme sur lui

Bienvenue en ville

*

Nous voyons

Derrière les arbres aux écailles vertes

Ondulant dans le ressac

Une sirène

Elle ranime un marin échoué

Vêtu d’un scaphandrier d’algues vaillantes

Sirène de proue tu rejoins l’autre rive

Pour attirer la lumière sur la terre

Fumées de myrrhe

*

Soudain on entend

Un cri aigu

Oursin au fond du lac

Pierre feuille ciseaux

La feuille recouvre la pierre

*

J’ai déjà éconduit 1000 vers pour ce parc

Enfer dévalant les herbes

Obscures et affolées, champignons de canopée

La nuit lance une envahissante clameur humide

Quels sont ces vibratos qui frissonnent ?

Extase du soir tombé

*

C’est un cousin éloigné, parent égaré

Ce ticket de métro déchiré dans un mégot

Il reste assis en attendant

D’être chassé par le vent

Convaincu qu’on ne le ramassera pas

Méprisé, inutile

Pour lui la terre est marâtre et la main qui l’a tenu

Vide de sentiments

Bienvenue en ville

 

*

*

*

Un grand merci à Marie-Lou Leghima, participante de la balade du 16 juillet 2020, d’avoir pris les photos qui illustrent cette page.

*

Les prochaines dates de balades seront annoncées sur la page facebook du site et pourront être réservées depuis Explore Paris.

2 Commentaires

  1. Anido Mirolo

    Le soir ou la pénombre pointe son nez, les reliefs s’accentuent, le contraste prend le pas sur la clarté. On a une autre vision de la nature, On découvre autre chose, c’est le moment ou les petits animaux sortent de leur tanière sous les buissons. Cette ambiance, le calme qui s’y attache sont propices à la méditation. Les pensées émergent pour ceux qui peuvent représenter dans leur écriture ce qu’ils voient et ressentent. Puis la nuit survient pour montrer encore autre chose et ainsi jusqu’au matin.
    Belle balade, les Buttes Chaumont sont un spectacle.

    Réponse
    • Julien Barret

      Merci Anido pour ce commentaire poétique qui témoigne d’une certaine atmosphère nocturne…

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les musiques africaines à la Goutte d’Or

Les musiques africaines à la Goutte d’Or

Le terrain de Stalingrad, lieu mythique de l’histoire hip-hop

Le terrain de Stalingrad, lieu mythique de l’histoire hip-hop

A la crypte archéologique, Notre-Dame vue par Hugo et Viollet-le-Duc

A la crypte archéologique, Notre-Dame vue par Hugo et Viollet-le-Duc

Balade-Poème surréaliste aux Buttes-Chaumont

Balade-Poème surréaliste aux Buttes-Chaumont

Le Ménilmontant de Gérard Mordillat

Le Ménilmontant de Gérard Mordillat

Rencontre avec Marguerite Stern, initiatrice des collages anti-féminicides

Rencontre avec Marguerite Stern, initiatrice des collages anti-féminicides

Le mystérieux masque de l’inconnue de la Seine

Le mystérieux masque de l’inconnue de la Seine

Paris aux cent visages, un livre de Jean-Louis Bory

Paris aux cent visages, un livre de Jean-Louis Bory

Parcours street art à Montmartre avec Codex Urbanus

Parcours street art à Montmartre avec Codex Urbanus

Rencontre avec Zloty, le premier street artiste au monde

Rencontre avec Zloty, le premier street artiste au monde

La renaissance du Chat noir, journal et cabaret mythique de Montmartre

La renaissance du Chat noir, journal et cabaret mythique de Montmartre

Les Brigades Vertes, entre le Sahel et Clichy-la-Garenne

Les Brigades Vertes, entre le Sahel et Clichy-la-Garenne

Interview de Jef Aérosol pour son autoportrait Chuuuttt à Beaubourg

Interview de Jef Aérosol pour son autoportrait Chuuuttt à Beaubourg

Rencontre avec Seth Globepainter, pour une œuvre hommage à Zoo Project

Rencontre avec Seth Globepainter, pour une œuvre hommage à Zoo Project

A la découverte du Sentier Nature du 16e arrondissement

A la découverte du Sentier Nature du 16e arrondissement

Les Frigos, une histoire de l’art et de l’urbanisme à Paris

Les Frigos, une histoire de l’art et de l’urbanisme à Paris

Tentative de description d’une balade situationniste

Tentative de description d’une balade situationniste

Le Pavillon de l’Arsenal imagine l’urbanisme agricole du futur

Le Pavillon de l’Arsenal imagine l’urbanisme agricole du futur

La rénovation du musée de Cluny

La rénovation du musée de Cluny

La métamorphose du nord-est de Paris, entre projets urbains et friches transitoires

La métamorphose du nord-est de Paris, entre projets urbains et friches transitoires

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

Ces anciennes gares du 18e reconverties en bars branchés

Ces anciennes gares du 18e reconverties en bars branchés

La grande randonnée du Parc des Hauteurs

La grande randonnée du Parc des Hauteurs

Rencontre avec le Président de la République de Montmartre

Rencontre avec le Président de la République de Montmartre

Le festival Monuments en mouvement fait vibrer le château de Vincennes

Le festival Monuments en mouvement fait vibrer le château de Vincennes

Interview de l’artiste urbain VHILS exposé cet été à Paris

Interview de l’artiste urbain VHILS exposé cet été à Paris

Qu’est-ce que la psychanalyse urbaine ?

Qu’est-ce que la psychanalyse urbaine ?

L’ancienne gare de Vaugirard-Ceinture

L’ancienne gare de Vaugirard-Ceinture

La fresque de Philippe Hérard rue des Couronnes

La fresque de Philippe Hérard rue des Couronnes

Un objet flottant non identifié sur le canal à Pantin

Un objet flottant non identifié sur le canal à Pantin

Le Belleville de Pilote le Hot ou la culture rapide

Le Belleville de Pilote le Hot ou la culture rapide

Le Gibet de Montfaucon, une mémoire de l’horreur au cœur de Paris

Le Gibet de Montfaucon, une mémoire de l’horreur au cœur de Paris

Sylvanie de Lutèce dévoile les mystères de Paris

Sylvanie de Lutèce dévoile les mystères de Paris

Rencontre avec le conservateur des Beaux Arts de Paris

Rencontre avec le conservateur des Beaux Arts de Paris

Le 6e arrondissement de Philippe Tesson

Le 6e arrondissement de Philippe Tesson

Quel est le point le plus haut de Paris : Montmartre ou Télégraphe ?

Quel est le point le plus haut de Paris : Montmartre ou Télégraphe ?

Le Bal de la rue Blomet renaît de ses cendres

Le Bal de la rue Blomet renaît de ses cendres

L’atelier du 54 rue du Château

L’atelier du 54 rue du Château

Une photo pittoresque : la gare de tram des Coteaux

Une photo pittoresque : la gare de tram des Coteaux

Une photo insolite : une nouvelle place handicapé

Une photo insolite : une nouvelle place handicapé

Jean-Louis Celati, le vrai titi parigot

Jean-Louis Celati, le vrai titi parigot

Pin It on Pinterest