Sélectionner une page

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

En un peu plus de cent ans, la place Henri-Rollet a été métamorphosée. Les traces longtemps préservées d’un ancien Paris ont été balayées par un immeuble moderne.

« On connaît la mauvaise réputation de l’ancien village de Vaugirard, à cause de ses nombreux débits de boisson, dont la présence est attestée dès l’Ancien Régime », écrit François de Béru dans un article consacré à L’âge d’or des marchands de vin (1850-1950)*. En 1779, un contemporain écrivait : « Vaugirard n’est guère composé que de guinguettes et de tavernes, ce qui attire un grand concours du petit peuple de Paris, que l’on y voit les fêtes et les dimanches, surtout le jour de la Saint-Lambert. » Plus de cent an plus tard, après l’agrandissement de Paris et l’annexion du village de Vaugirard, le quartier ouvrier perpétuait cette tradition bien au-delà de la barrière d’octroi. 

Ainsi, au tout début de la rue Desnouettes, nommée en l’honneur du général d’Empire Charles Lefebvre-Desnouettes, au niveau du 352 de la rue de Vaugirard et de l’actuelle place Henri-Rollet, trouvait-t-on une auberge sise dans une maison d’allure très ancienne. Cette atmosphère que nous est rendue par une carte postale particulièrement pittoresque. On y découvre un environnement faubourien, presque campagnard, et la juxtaposition dans ce corps de bâtiments d’un magasin de meubles d’occasion, d’un dépôt de bois-charbon à l’inscription un peu effacée et de cet hôtel Saint Lambert qui fut l’« ancienne auberge de Rouliers ». Cette enseigne pourrait rappeler une certaine chanson de Georges Brassens, qui d’ailleurs n’habitait pas loin…

Déjà vers 1900, à l’époque de la carte postale, ce coin de rue évoquait « le Paris d’autrefois ». Le décor n’a aujourd’hui plus rien à voir : une agence bancaire accolée à deux boutiques de vêtements et chaussures prêt-à-porter occupent le rez-de-chaussée d’un immeuble très moderne, qui épouse en s‘incurvant l’angle de la rue de Vaugirard avec la rue SaintLambert où il s’étend.

Une anecdote pour finir :  la rue Desnouettes est la seule à Paris qui soit traversée par un double-pont de la petite ceinture, dont les deux tabliers ne soient pas à la même hauteur.

Bulletin n°43 de la société historique et archéologique du 15e.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’ancienne coutellerie de la rue Léopold-Bellan

L’ancienne coutellerie de la rue Léopold-Bellan

Au Rocher de Cancale

Au Rocher de Cancale

De la place Royale à la place des Vosges

De la place Royale à la place des Vosges

Le Grand Cinéma Saint-Paul

Le Grand Cinéma Saint-Paul

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Montparnasse : de la gare au centre commercial

Montparnasse : de la gare au centre commercial

Le marché aux fleurs de la Cité

Le marché aux fleurs de la Cité

La libellule d’Hector Guimard porte Dauphine

La libellule d’Hector Guimard porte Dauphine

Le square du Vert-Galant

Le square du Vert-Galant

De l’hôpital Boucicaut à l’écoquartier

De l’hôpital Boucicaut à l’écoquartier

Le Pont de Sully, changeant et éternel

Le Pont de Sully, changeant et éternel

L’église Saint-Pierre-de-Chaillot

L’église Saint-Pierre-de-Chaillot

La rue Saint-Antoine résiste au temps

La rue Saint-Antoine résiste au temps

Une statue de la Liberté en évolution

Une statue de la Liberté en évolution

Le passage du Grand Cerf, abandonné puis rénové

Le passage du Grand Cerf, abandonné puis rénové

La porte de Saint-Cloud, du pavillon d’octroi aux fontaines de la Seine

La porte de Saint-Cloud, du pavillon d’octroi aux fontaines de la Seine

De l’usine électrique au Grand Pavois

De l’usine électrique au Grand Pavois

La Samaritaine, 150 ans d’histoire

La Samaritaine, 150 ans d’histoire

L’avenue Kléber, sa parfumerie, son kiosque et son tabac

L’avenue Kléber, sa parfumerie, son kiosque et son tabac

De la caserne à la ZAC Dupleix

De la caserne à la ZAC Dupleix

Le boulevard du Temple, du cireur aux skateurs

Le boulevard du Temple, du cireur aux skateurs

Sous les piliers du viaduc de Passy

Sous les piliers du viaduc de Passy

Une rue de Longchamp moins animée qu’en 1910

Une rue de Longchamp moins animée qu’en 1910

L’avenue de Breteuil, 114 ans plus tard

L’avenue de Breteuil, 114 ans plus tard

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

Le bois de Boulogne, 120 ans après

Le bois de Boulogne, 120 ans après

Du village de Grenelle au quartier Beaugrenelle

Du village de Grenelle au quartier Beaugrenelle

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

De l’Hôtel du chemin de fer au Monop’

De l’Hôtel du chemin de fer au Monop’

De l’Ecole commerciale de la rue Armand Moisant à Novancia

De l’Ecole commerciale de la rue Armand Moisant à Novancia

De l’ancien théâtre de Grenelle au HBM art déco

De l’ancien théâtre de Grenelle au HBM art déco

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

La place de Passy traverse le temps

La place de Passy traverse le temps

L’étonnante perspective de la rue Fresnel

L’étonnante perspective de la rue Fresnel

Voyage bucolique au fil de la rue Berton

Voyage bucolique au fil de la rue Berton

Des abattoirs au parc Georges Brassens

Des abattoirs au parc Georges Brassens

Pin It on Pinterest