Sélectionner une page

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Avant la création du secteur Paris Centre, la mairie du 1er était située dans un édifice étonnant, conçu comme la réplique de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois​

Dos à la colonnade Perrault qui marque l’entrée orientale du palais du Louvre et de la cour carrée, on jouit du meilleur point de vue pour observer l’étonnante symétrie entre la façade de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, à droite, et celle de l’ancienne mairie du 1er arrondissement, à gauche. Une régularité si parfaite qu’on peine à distinguer l’édifice religieux du bâtiment civil. Identique rosace surmontant de semblables colonnades : les deux façades gothiques se répondent comme deux gouttes d’eau, avec pour modèle celle de Saint-Germain-l’Auxerrois, la mairie ayant été construite par Jacques Hittorf entre 1858 et 1863, lors de l’annexion des faubourgs et de la refonte des arrondissements.

Le beffroi gothique flamboyant de Théodore Ballu, qu’on prend à tort pour une partie de l’église, semble l’axe de cette symétrie reliant les édifices par deux portes de même style. Depuis la création du secteur Paris Centre, le 11 juillet 2020, l’ancienne mairie héberge les équipes des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 et des dispositifs d’aide au sans-abris.

L‘église Saint-Germain-l’Auxerrois, nommée en l’honneur de l’évêque Saint-Germain d’Auxerre, aurait été fondée en 552 par Childebert, avant d’être détruite par les Vikings en 885-886 durant le siège de Paris. Une deuxième église est bâtie au 11e siècle et reconstruite sous Philippe-le-Bel dans la deuxième moitié du 13e pour le portail occidental, le cœur et la chapelle de la Vierge refaite au 15e siècle. Dans la nuit du 23 au 24 août 1572, à la Saint-Barthélémy, son tocsin annonce le début du massacre des protestants – à moins, selon des historiens, que l’invasion de l’hôtel de Coligny voisin n’ait provoqué l’affolement des paroissiens.

En 1834, une estampe nous la montre entourée d’immeubles tout proches, détruits sous Haussmann, lequel, pour une fois, aura décidé de conserver l’église quand le ministre des Finances lui suggérait de la détruire. Car, comment aurait-on interprété l’éradication d’un lieu de mémoire associé au massacre de la Saint-Barthélémy ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’ancienne coutellerie de la rue Léopold-Bellan

L’ancienne coutellerie de la rue Léopold-Bellan

Au Rocher de Cancale

Au Rocher de Cancale

De la place Royale à la place des Vosges

De la place Royale à la place des Vosges

Le Grand Cinéma Saint-Paul

Le Grand Cinéma Saint-Paul

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Saint-Germain-l’Auxerrois et sa mairie

Montparnasse : de la gare au centre commercial

Montparnasse : de la gare au centre commercial

Le marché aux fleurs de la Cité

Le marché aux fleurs de la Cité

La libellule d’Hector Guimard porte Dauphine

La libellule d’Hector Guimard porte Dauphine

Le square du Vert-Galant

Le square du Vert-Galant

De l’hôpital Boucicaut à l’écoquartier

De l’hôpital Boucicaut à l’écoquartier

Le Pont de Sully, changeant et éternel

Le Pont de Sully, changeant et éternel

L’église Saint-Pierre-de-Chaillot

L’église Saint-Pierre-de-Chaillot

La rue Saint-Antoine résiste au temps

La rue Saint-Antoine résiste au temps

Une statue de la Liberté en évolution

Une statue de la Liberté en évolution

Le passage du Grand Cerf, abandonné puis rénové

Le passage du Grand Cerf, abandonné puis rénové

La porte de Saint-Cloud, du pavillon d’octroi aux fontaines de la Seine

La porte de Saint-Cloud, du pavillon d’octroi aux fontaines de la Seine

De l’usine électrique au Grand Pavois

De l’usine électrique au Grand Pavois

La Samaritaine, 150 ans d’histoire

La Samaritaine, 150 ans d’histoire

L’avenue Kléber, sa parfumerie, son kiosque et son tabac

L’avenue Kléber, sa parfumerie, son kiosque et son tabac

De la caserne à la ZAC Dupleix

De la caserne à la ZAC Dupleix

Le boulevard du Temple, du cireur aux skateurs

Le boulevard du Temple, du cireur aux skateurs

Sous les piliers du viaduc de Passy

Sous les piliers du viaduc de Passy

Une rue de Longchamp moins animée qu’en 1910

Une rue de Longchamp moins animée qu’en 1910

L’avenue de Breteuil, 114 ans plus tard

L’avenue de Breteuil, 114 ans plus tard

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

De l’École Universelle à la pépinière d’entreprises

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

Rue Desnouette, que reste-t-il du vieux Paris ?

Le bois de Boulogne, 120 ans après

Le bois de Boulogne, 120 ans après

Du village de Grenelle au quartier Beaugrenelle

Du village de Grenelle au quartier Beaugrenelle

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

Les Variétés-Parisiennes de la rue de la Croix-Nivert

De l’Hôtel du chemin de fer au Monop’

De l’Hôtel du chemin de fer au Monop’

De l’Ecole commerciale de la rue Armand Moisant à Novancia

De l’Ecole commerciale de la rue Armand Moisant à Novancia

De l’ancien théâtre de Grenelle au HBM art déco

De l’ancien théâtre de Grenelle au HBM art déco

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

Que reste-t-il du Château Tremblant, hôtel mythique du canal de l’Ourcq ?

La place de Passy traverse le temps

La place de Passy traverse le temps

L’étonnante perspective de la rue Fresnel

L’étonnante perspective de la rue Fresnel

Voyage bucolique au fil de la rue Berton

Voyage bucolique au fil de la rue Berton

Des abattoirs au parc Georges Brassens

Des abattoirs au parc Georges Brassens

Pin It on Pinterest